Projets


< Retour

We Spoke : Phenomena

« Écouter la musique de la science et la science de la musique. »

Dans leurs concerts, We Spoke souhaite faciliter l’interaction de la musique avec d’autres facettes de l’imagination humaine. C’est le point de départ de Phenomena. La collaboration des compositeurs Ezko Kikoutchi, Barblina Meiherhans, Chloé Bieri et du scientifique et chimiste Richard-Emmanuel Eastes offre une rencontre intime entre musique et science, à partir de laquelle le sentiment de découverte émerge, ainsi que la compréhension d’un approche commune du chercheur et de l’artiste. Phenomena est interprété par les cinq musiciens de We Spoke et le scientifique Richard-Emmanuel Eastes. Il révèle la nature poétique de la recherche. Que ce soit en science ou en art, la beauté inhérente à la recherche se cristallise dans l’expression d’une hypothèse, dans l’expérimentation, dans le doute et dans la sérendipité. Le programme révèle à quel point les pièces musicales sont liées aux processus créatifs dont elles sont issues. La composition d’Ezko Kikoutchi utilise un combiné de détection des ondes cérébrales, celle de Barblina Meierhans utilise l’ADN humain comme partition, le travail de Chloé Bieri exprime la nature même du chaos d’un point de vue scientifique et Hanna Hartmann examine le traitement électronique des expériences sonores et chimiques. Ces quatre créations interdisciplinaires célèbrent la poésie et la beauté du questionnement.


Objectifs du projet:

Les pièces de Phénomènes visent à reconstruire une réalité interdisciplinaire fragmentée artificiellement par le cloisonnement des connaissances. Chacun d’entre eux tente d’illustrer une dimension distincte de l’interaction entre musique et science: 1 / l’expérimentation scientifique et les phénomènes, 2 / la technologie et 3 / la théorie. Et chacun d’entre eux explore la très difficile collaboration entre un scientifique et un compositeur, des experts aux langages si différents, aux visions du monde si opposées. La collaboration commence par une inspiration, qui dans certains cas peut être suivie par un processus de co-création, où la magie même de l’interaction art-science se fait jour. Finalement, cela peut aboutir à une co-interprétation. Tous ces travaux sont en cours et doivent être vus comme des explorations qui veulent être partagées avec les publics de We Spoke.


Programme:

Ezko Kikoutchi – D’Hypnose (2019) pour 2 percussions, casque à détection d’ondes cérébrales et électronique

Barblina Meierhans – Peng (2019) pour un batteur-récitant et band

Chloé Bieri – c2b7,23 (2019) pour 4 joueurs d’échec, vidéo et électronique